Le groupe Afetos est né de la volonté de trois enseignants et chercheurs du Département de Communication sociale de l’UFMG qui partagent non seulement des intérêts de recherche, mais qui croient que la science peut avoir une influence positive sur la société en ce qu’elle suscite l’attention des gens ordinaires et les institutions sur les questions concernant les groupes sociaux vulnérables, les organisations et la technologie.

Ce qui importe, c’est le partage de théories, de méthodologies et d’expériences de communication et d’accessibilité vécues dans des situations de vulnérabilité. En tant que chercheurs, nous sommes socialement affectés et nous affectons les autres par la complexité des processus, des corpus et des phénomènes de communication liés aux individus et aux groupes vulnérables.

En ce sens, le double mouvement d’affecter et être affecté par les multiples réalités de manière affective conduit à des complications théoriques qui imprègnent les études sur la vulnérabilité. Cette tendance a aussi une grande impact sur la théorie critique des études de communication, l’analyse du discours et des études de la facilité d’utilisation, la technologie et conception universelle.

Une partie des enseignants du groupe, les étudiants de premier cycle et des cycles supérieurs, le personnel administratif et les chercheurs UFMG sont liés à l’université et intéressé par le sujet. Constituent également les chercheurs Afetos dans une situation de déficience, parmi eux, les personnes handicapées ou qui ont la déficience dans leurs expériences familières.

Nous sommes intéressés par le développement d’une réflexion théorique et conceptuelle comprenant les aspects de communication multiples qui remettent en question les sujets dans la constitution de leurs subjectivités, à condition que des sujets politiques autonomes et dans leurs relations avec les technologies comme des moyens socialement construits pour assurer des conditions équitables dans le monde. En même temps, notre désir dit aussi une conviction éthique sur la recherche et les projets qui peuvent impressionner émotionnellement, déplacer et rendre la société consciente de l’importance de la science qui croit dans les modes plus accueillants et moins inégaux.

Ainsi, en plus des discussions théoriques tournent également vers des questions qui peuvent impliquer les étudiants dans des activités éducatives en vue de la promotion et de la formation des citoyens conscients des personnes handicapées et d’autres situations vulnérables devraient faire partie du public, le public et le domaine professionnel pour lequel ils sont formés.